jeudi 10 janvier 2008

Résolutions 2008

À chaque année, la plupart des vivants s'établissent des défis afin de s'améliorer dans la vie de tous les jours. Pour plaire aux autres qui les entoure, ou tout simplement pour leur propre petite personne, ces optimistes vont débuter la nouvelle année confiant qu'ils vont réussir.

Certains y vont jusqu'au bout, certains abandonnent.

Et certaines personnes n'ont tout simplement aucune résolution pour la nouvelle année en cours afin d'embellir leur petit quotidien...

6:44 pm

SP4M: J'y arrive pas, tout simplement pas.

La Conscience: Tu refuse toutes mes propositions!

La Tête: Tout simplement parce que des résolutions ne sont que des excuses pour faire ce qu'on devrait tous faire de toute façon. Comme arrêter de fumer pour la 678346123e fois. Pourquoi en faire une résolution qui n'est jamais tout à fait respectée? Aussi bien cesser lorsqu'il sera temps de cesser.

La Conscience: J'suis pas d'accord. Les résolutions ont pour but de se pousser à respecter ses engagements, ses désirs, ses bonnes intentions. Si on ne se fixe pas de buts, on avance pas, on change pas.

La Tête: C'est logique, oui. Mais si on se fixe des ultimatums pour s'améliorer, on ne le fait pas vraiment naturellement, mais plutôt sous pression ce qui, à mon avis, fini toujours par foirer.

La Conscience: Hmm. Moi je crois que si l'être humain ne se fou pas de pression, il devient lâche.

La Tête: Moi je crois que si l'Homme se fou trop de pression, il devient stressé, angoissé et plus démoralisé s'il ne réussi pas, en plus de passer pour un grand parleur, petit faiseur.

SP4M: J'avais comme résolution d'être moins névrosé... ça commence très mal...

5 commentaires:

Amelie a dit...

Moi je dirais : change le mot «l'Homme» par le mot «le JF» :P

Moi là... si jme mets des résolutions, ou quand j'ai des comptes à rendre à quelqu'un, je performe mieux. Pourquoi ? Ben parce que on dirait que me tenir pour moi-même s'est pas suffisant, mais quand je dois faire cque j'ai dit à une autre personne que je ferais, et bien normalement je le fais... sens du devoir !

Donc idée : promets à quelqu'un que tu vas arrêter de fumer et donne-lui même une date. Cette personne-là doit s'arranger pour t'aider à tenir ta promesse... tk ça marche avec moi comme jte dis, mais «le JF» est une créature bien différente des autres... LOL x.x.x

Ensevelie a dit...

Bon, t'es un fumeur social je pense, c'est autre chose.
Mais bon, je continue de proclamer ma bonne nouvelle :

Tu arrêteras, le jour ou tu te lèveras et que tu décideras, ce matin-là, que t'en a assez.

C'est mon 6e mois. Je ne dois rien à personne, je n'ai rien promis à personne, je n'ai mis dans la tête de personne que j'arrêterais de fumer. C'est mon choix, uniquement le mien, parce que je l'ai choisi, le matin même ou ça m'est passé par la tête. Dieu sait que j'étais une extrême fumeuse, mais aujourd'hui, si je fais le choix de ne pas recommencer, c'est aussi parce que j'ai fait le choix, de moi-même, d'arrêter.

C'est une bulle qui te passe par la tête, un jour, comme ça, pour rien. Saisir sa chance! C'est ça que ça veut dire. Et euh, c'est pas difficile d'arrêter, ce qui l'est, c'est de ne pas recommencer.

Ensevelie a dit...

Je lisais dans un livre hier, quelque chose qui pourrait t'intéresser :
"La tête symbolise l'espace mental, c'est lui qui a bénéficié de l'essentiel de toute l'éducation que nous avons reçue. C'est lui que nous avons musclé, discipliné, affiné pour être efficace, productif, rapide. [...] Nous sommes devenus maîtres en logique et en raisonnement, et depuis l'enfance, c'est notre compréhension intellectuelle des choses qui a été stimulée, exercée, affinée et nuancée."

Peux-tu la mettre de côté ta petite tête, faire confiance en la vie et écouter plus profondément ce que ton corps dit?

Amélie a dit...

JF a pas écrit depuis plusieurs jours... Accro de la télé, va !

Anonyme a dit...

tu nous a habitué à plusieurs billets par semaine, là, le sevrage est vraiment dur..