mardi 26 février 2008

Jour 2 - Après la grande nouvelle



Ça fait 2 jours que je ne dors plus depuis que j'ai parlé avec ta mère au téléphone, depuis que j'ai appris que tu allais exister, depuis que j'ai su que j'allais être ton père. Sens toi pas mal. Je dois t'expliquer.

J'ai rencontré ta mère ça doit faire 4 ans. Elle était la meilleure amie de la blonde de ton parrain qui est en fait mon ami d'enfance. Mais à ce moment, nous n'avions jamais pensé que tout ça allait se produire un jour.

Nous nous sommes recroisés à sa fête dans un bar. On est revenu plus tard à mon appartement et nous avons couché ensemble, protégé biensûr. Nous étions pas en amour. C'était sur le coup de tête, seulement que du plaisir.

Ce qui est étrange dans la vie, c'est qu'elle nous réserve des surprises même si tout les efforts sont présents afin de s'assurer qu'il n'y en ai pas justement. Le condom s'est avéré inefficace.

Ta mère est tombée enceinte.

Depuis que j'ai appris qu'elle veut te garder, je ne dors plus. Je ne me sens pas prêt du tout à t'élever comme j'aurais aimé dans des circonstances plus favorables. Je m'excuse. Mais c'est la vérité. J'ai peur, peur pour toi qui prépare son arrivée. Je n'y peux rien.

Devant cette grande impuissance, je dois apprendre à le concevoir, à l'accepter. C'est le temps de changer. Tu vas arriver dans plus de 8 mois que je le veuille ou non, mais je vais être présent dans ta vie qu'elle le veuille ou non. C'est juste, non?

Néanmoins, je vais t'aimer. Je sais que je vais t'aimer. Tu n'auras jamais à le douter, je vais te le prouver.

En ce qui à trait à ta mère, je vais apprendre à la connaître, mais ça n'ira pas plus loin que de l'amitié. C'est compliqué, mais rien ce dont tu devrais te préoccuper.

Pour ce soir, j'vais me reposer l'esprit.

Tonight, I'm gonna rest my chemistry.

P.S. - Si tu lis ceci un jour, c'est que je voulais te léguer la franchise. Que tu connaisses la vérité de ton existence. Je voulais que tu saches qui était ton père, perdu à 26 ans.

9 commentaires:

M a dit...

ya que la vie qui puisse ébranler autant...

je souhaite que tu trouves la façon de vivre tout ça avec la sensibilité et la franchise que tu dégages...

être parent c'est formidable, même quand ce n'est pas parfait.

L'Indécise a dit...

Bonne chance

Prof malgré tout a dit...

Avec un enfant, tu vas connaître le meilleur de toi.

*La Souris* a dit...

Wow. Ça fesse comme nouvelle! La vie nous réserve de ces surprises... Je te souhaite de tirer seulement du bien de cet expérience imprevu!

Véronique a dit...

Et le cliché "rien n'arrive pour rien" tombe à point. Je suis certaine que ce sera un événement heureux dans ta vie. Et je ne suis pas inquiète du tout pour l'enfant: tu penses déjà à créer un lien et c'est tout nouveau. Ça ne va que s'amplifier.

Carl a dit...

Bonne chance mek!

mylarie la paploute a dit...

:O

Val a dit...

C'est une grosse nouvelle... Ça ébranle une vie c'est sur. J'te souhaite bonne chance! Fais toi confience! ;)

Jacynthe a dit...

wooo... j'espère qu'il va avoir la chance de le lire un jour car c'est vraiment touchant toute cette sincérité.