jeudi 16 novembre 2006

Cauchemar en Mauve

Note:
Voici une nouvelle litéraire j'ai écris que j'ai découvert dans un fouilli de vieux souvenirs du secondaire 3 ou 4 qui m'a bien fait rire! Admirez les fautes ha ha!
--------------------------------------------------------

Cauchemar en Mauve

Je glissai la clé dans la serrure de la porte. Comme il est ennuyeux de rater son train. J'avais pourtant consulté ma montre. Il n'était que neuf heures et le train passait à 9:45am. Une chance qu'il ne fait pas froid dehors en ce temps d'avril. Mais le pire de tout cela, c'est que lorsque je suis arrivé à la garre, il était environ 8:45am, le train venait tout juste de partir. J'ai même vérifier si ma montre fonctionnait encore, et elle fonctionne toujours aussi bien. Comme la journée commence bien!

Tout à coup, j'entendis un objet de ma chambre tomber, mais rien ne s'est cassé. Qu'est ce qui aurait bien pu tomber? Je n'y avais pas pensé, c'est surement le chat. Quel chat stupide j'ai. Il n'arrête jamais de se plaindre et je suis sur le point de le donner. Soudainement, le téléphone sonna et me fit sursauter. Mais qui pourrait est-ce bien être? Tous mes amis savaient que je partais pendant une semaine chez ma mère en Ontario. Je répondis, et ce fut justement ma mère au bout de la ligne. J'étais surpris de l'entendre, je lui ai demandé pourquoi elle m'appelait si elle savait que je prenais le train en sa direction. Elle m'a tout simplement répondue qu'elle voulait être certaine que je ne l'avais pas manqué. Hélas, je l'ai raté. Je lu iai dit que le prochain ne passait qu'à 3:45pm et que j'étais pour la rejoindre à ce moment là.

Plus tard, assis sur mon fauteuil, je lisai mon journal du jour que je n'avais pas eu le temps de lire ce matin. Lundi, le 6 avril. Un homme s'est évadé de prison et a été supposément aperçu par un jeune citoyen ici à Montréal. Une photo de lui y était imprimé sur le devant du journal. Pourquoi voudrait-il fuir sur une île si peuplée? Trop de gens auraient la chance de le dénoncer aux policiers pour enfin collecter la rançon qu'il a sur son dos. Bizarre.

Je venais tout juste de réaliser que je n'avais même pas vu mon chat depuis mon retour. Je l'appelai, mais CAaramel ne venait toujours pas. C'est là qu'un frisson insuportable m'envahit. Peut-être que cet évadé de prison est ici, caché dans mon appartement? Mais c'est vrai, je ne m'étais même pas rendu compte que la porte n'était pas barrée... Je courru vers mon garde-robe, où mon bâton de baseball s'y trouvait, puis je me dirigea vers ma chambre d'où le bruit bizarre de tantot y venait. D'un brusque mouvement, je me projeta dans ma chambre, mais personne n'y était. Il y avait seulement Caramel à terre qui s'était encore emmêlé dans les fils de la lampe. Mais ce coup là, il semblait être mort. Pauvre chat, comme il est stupide. Je ne l'aimais pas, mais je ne voulais pas qu'il meurt non plus. Juste a côté de Caramel, il y avait une note, c'était écrit: "N'oublie pas d'avancer l'heure!" Là je comprends pourquoi j'ai manqué le train! Maudit que je suis épais!

Je me retourna pour sortir de ma chambre pour aller chercher une boîte où y mettre le chat lorsque tout à coup, je vis un homme devant moi habillé en mauve, il ressemblait à l'évadé de prison... je compris brusquement que c'était lui...

Fin

4 commentaires:

Anonyme a dit...

Désolée, mais c'est drôlement poche! ;)

SP4M a dit...

Effectivement!! Cèest pourquoi cèest classé parmis les contes absurdes ha ha!

SP4M a dit...

JE devais fumer trop drogues!!

Amélie a dit...

Effectivement, j'approuve le choix du mot «poche» :P